Lancez-vous dans l’entrepreneuriat

Entrepreneuriat

L’entrepreneuriat (et non entreprenariat !), voici un mot qui est très à la mode ces dernières années. De nombreuses personnes rêvent de se lancer, mais encore très peu osent réellement franchir le cap. Moi je l’ai fait et malgré les nombreuses contrariétés rencontrées au quotidien, je me félicite de ma décision.

Pourquoi entreprendre ?

Monter ma société a été sans doute l’une des plus belles aventures de ma vie. Et quand bien même le parcours est difficile et le chemin semé d’embûches, je suis content d’avoir sauté le pas. Je me dis aujourd’hui, avec le recul, que j’aurais dû le faire même plus tôt. De plus j’avais l’encouragement de mes proches, des membres de ma famille et de mes amis. En effet, lorsqu’on est salarié et que l’on occupe un bon poste, c’est vraiment très difficile de décider de tout plaquer du jour au lendemain, pour se retrouver dans l’inconnu.

Quand il n’y a plus la sécurité d’une source de revenus régulière, on commence à vivre dans l’incertitude et l’on se pose alors beaucoup de questions. Est-ce que je vais réussir à payer mes charges et mes factures ? Qu’en sera-t-il de ma couverture sociale et médicale ? Ce grand bouleversement professionnel aura-t-il un impact sur la qualité et le niveau de ma vie ? Autant d’interrogations qui, dans la majorité des cas, sont tout simplement des freins à la décision d’entreprendre. Et bien-sûr, comme tout le monde, je devais également composer avec ces angoisses.

Mais j’ai eu enfin le déclic lorsque je me suis aperçu que je dépensais beaucoup de mon temps et de mon énergie à atteindre mes objectifs professionnels et satisfaire mon boss. J’ai décidé alors de déployer mes efforts et ma détermination dans la création de mon entreprise. Sinon, comme leitmotiv j’avais aussi cette grande soif d’indépendance et de liberté. Mais attention, car être son propre patron, c’est aussi assumer de lourdes responsabilités.

Petit mode d’emploi

Réunion d’entreprise

Attention malgré tout, car si je suis partisan de l’entrepreneuriat, cette démarche doit être mûrement réfléchie, et surtout préparée. Et même si vous tombez sur des opportunités d’affaires, laissez le projet murir tranquillement. Ne vous précipitez pas particulièrement si ce n’est pas votre domaine de compétence. Prenez le temps d’y réfléchir en pesant bien le pour et le contre.

Me concernant, deux années m’ont été nécessaires pour tout mettre au point. Mais m’accorder du temps m’a permis aussi de me constituer un petit pécule. Une sorte de parachute financier dans le cas où mon activité peinerait à décoller. Sinon, la chose à ne surtout pas faire dans son désir d’entreprendre est de quitter son actuel emploi sur un coup de tête. En démissionnant, vous faites l’impasse sur toute indemnité de quelque nature qu’elle soit.

Suivez mon exemple et orientez-vous vers la rupture conventionnelle. À l’exception du licenciement ou de la démission, c’est la troisième manière de rompre un contrat de travail à durée indéterminée. D’ailleurs, cette procédure est très bien encadrée par le Code du travail. En négociant bien, vous pouvez gagner une petite somme coquette. En effet, le montant de l’indemnité est identique aux dédommagements accordés lors d’un licenciement, plus les congés non pris, les primes…

Écrit par Tom le dans Business

Faites suivre sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : h9akpph9ny